• Advertisement

Un premier match révélateur

Forum de discussion des Alouettes. Alouettes discussion forum.

Un premier match révélateur

Postby LeStaf » 30 Jun 2017 11:42

Le premier match des Alouettes contre les Roughriders a permis de voir que les Alouettes ont du chemin à faire pour se tailler une place parmi les équipes de pointe de la LCF. Si l'équipe locale a réussi sa rentrée avec une victoire, il demeure que celle-ci n'a convaincu personne sur l'état actuel des capacités de cette équipe. Plusieurs conclusions peuvent être tirées de ce court gain qui n'aurait pas dû être, mais cela donne une bonne idée du chemin qu'il reste à parcourir pour penser rivaliser avec les meilleures équipes du circuit. La bonne nouvelle : la saison ne fait que commencer et tout est encore possible.

Les Alouettes ont commencé la partie très lentement, tout comme leurs adversaires. Normalement, la première séquence aurait donné des points, mais Bede a manqué un long placement, son premier accroc à un jeu jusqu'alors parfait. Ce jeu était symptomatique de la partie des Alouettes, avec du bon et du moins bon. On pouvait alors se demander si Bede retomberait dans ses affres de l'année dernière, mais la suite de la partie a montré qu'il est encore dans la partie. Pour ceux qui s'en souviennent, lors de son année recrue extraordinaire, Bede avait raté son premier botté de la saison de la ligne de 32, un converti. On connaît la suite.

Ce qui a ensuite frappé, c'est que l'attaque des Alouettes a encore pas mal de rodage à faire. Les 8 jours d'entraînement que Durant n'a pas eus ont paru. Le synchronisme n'était pas toujours au rendez-vous et l'attaque n'arrivait pas à étirer ses séquences suffisamment. La défensive des Alouettes a donc tenu le fort pendant que les Roughriders piétinaient autant que les Alouettes. On assisté à de beaux jeux de Knapton, Hebert et Hawkins. Par la suite, Jonathon Mincy a entrepris le match de sa carrière en rabattant deux fois de suite des passes destinées à l'ancienne mongolfière des Alouettes. C'était tout ce qu'il fallait pour péter la bulle du fanfaron, alors qu'il a été tenu en échec tout au long de la partie. Quand son équipe a vraiment besoin de lui, il livre rarement ses promesses. Mais l'attaque n'a pu s'inspirer de ce brio et il a fallu attendre la séquence suivante pour voir finalement les premiers points s'inscrire au tableau.

Je n'entreprendrai pas le résumé complet de cette partie, mais plutôt les conclusions qu'elle a apportées.

Premièrement, l'attaque est encore à trouver son synchronisme. Il a une chimie qui reste encore à installer entre Durant et ses receveurs. C'est normal, il a de nouveaux gars à qui lancer le ballon, et son temps pour établir le synchronisme a été écourté de presque le tiers du temps dont il aurait normalement bénéficié. Il faudra manifestement quelques parties pour que les antennes soient constamment sur la même longueur d'ondes. Mais il faut souligner que Durant a bénéficié d'une bonne protection tout au long de la partie, comme en témoignent l'absence d'interception et l'absence de sac du quart. Il était nécessaire d'avoir une ligne offensive solide pour donner la chance à leur quart-arrière de faire les jeux, et manifestement, cette nouvelle unité de vétérans a livré cet aspect de sa mission. Il demeure que le jeu aérien a manqué de constance et que cela a plombé les résultats qui auraient pu être obtenus.

Ensuite, il faut admettre que le jeu au sol des Alouettes n'a pas été impressionnant. S'il faut donner crédit au front défensif des Roughriders, il faut aussi conclure que dans cet aspect de l'attaque, la ligne offensive a failli à sa mission à de nombreuses occasions. Les Alouettes n'ont couru que 17 fois pour des gains de seulement 97 verges, mais seulement 68 en 13 courses pour Sutton. Si les Alouettes veulent pouvoir vaincre les meilleures équipes, il faudra que le jeu au sol soit aussi une menace. Cette situation a forcé les Alouettes à s'en remettre au jeu aérien, ce qui les rendait plus prévisibles. Il est probable que le fait de faire jouer 2 joueurs internationaux sur la ligne offensive enlève des possibilités offensives aux Alouettes, surtout en l'absence de Samuel Giguère. Son remplaçant, Alex Perzchalski, n'a vraiment pas eu un gros match et on peut se demander pourquoi les Alouettes n'ont pas considérer donner quelques essais à George Johnson. Ma conclusion est que Pierzchalski est un meilleur bloqueur que Johnson, et c'est pour ça qu'on a fait appel à lui plutôt qu'à la recrue. Néanmoins, les Alouettes doivent avoir un receveur national capable de produire des gains et des points en l'absence de Giguère, et Johnson a plus les atouts nécessaires pour être une menace pour les défensives adverses que Pierzchalski ou Jean-Chrisophe Beaulieu. Il y a donc du progrès à faire dans les deux facettes de l'attaque, ce qui n'est pas anormal en début de saison.

Un aspect intéressant de cette partie est que les Alouettes sont revenus de l'arrière par deux fois pour finir avec une maigre avance d'un point. Au cours des années passées, les Alouettes revenaient rarement de l'arrière. C'était le genre de match que les Alouettes perdaient systématiquement l'an dernier, avec ou sans Kevin Glenn, et dirais parfois à cause de Glenn. C'est un peu la différence entre Durant et lui. Durant peut amener son équipe en position de reprendre l'initiative de la partie. Glenn a encore à convaincre qu'il peut le faire également.

Dans cette partie, l'attaque des Alouettes n'a pas profité suffisamment de ses opportunités. En 2ième demie, par 2 fois la tertiaire a provoqué des revirements, mais l'attaque n'a pas su faire payer leurs adversaires pour ses erreurs. Également, les Alouettes ont manqué de finition à l'approche de la zone payante. Cet opportunisme devra être au rendez-vous si les Alouettes veulent pouvoir rivaliser pour la première place de leur division. Si ils n'arrivent pas à profiter suffisamment de leurs occasions, c'est clair qu'ils laisseront aller des parties qu'ils devraient gagner.

Sur le plan de la défensive, on a constaté un recul par rapport à celle de l'an dernier. Les départs de Cash et Woods se sont fait sentir. Shologan et Westerman ont encore à assimiler le système de Thorpe, mais il est évident que la pression sur le quart n'était pas au rendez-vous. Il y a eu un peu de pression en début de partie, mais par la suite, on ne peut pas dire que Glenn ait été inquiété. La jeune tertiaire des Alouettes a donc dû faire le travail plus souvent qu'à son tour, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle a relevé le défi. Jonathon Mincy s'est illustré dans une très solide performance, et ses comparses ont également livré la marchandise... jusqu'au 4ième quart.

C'est à ce moment qu'on a pu constater que Thorpe est retombé dans ses vieux cauchemars. Encore une fois, afin de ne pas concéder le long gain, la défensive des Alouettes était incapable de stopper le 2ième et long. Les faibles Roughriders ont converti les 2ièmes essais à un rythme inquiétant, et ont terminé la partie avec une séquence de 14 jeux consécutifs (une éternité!) qui les ont amenés au 37 des Alouettes. Si Crapigna avait poursuivi sur sa lancée, les esprits seraient encore déchaînés contre les Alouettes aujourd'hui. Le sort en a décidé autrement, et cette victoire sans éclat a tout de même racheté les erreurs de cette dernière séquence. Il demeure qu'après 5 ans, Thorpe aurait dû améliorer ses défensives en pareilles circonstances, considérant que c'est un problème récurent depuis qu'il est en charge de la défensive. Il faudra que la ligne défensive mette davantage de pression sur le quart et que cette unité puisse profiter des difficultés qu'elle impose à ses adversaires en les forçant à travailler en 2ième et plus de 6 verges à gagner.

Les unités spéciales ont beaucoup de travail à faire. Les schémas de blocage sur les retours de bottés étaient inefficaces, Logan se trouvant enterré la plupart du temps dès la réception du ballon. À l'inverse, les couvertures de bottés étaient déficientes et ont concédé plusieurs longs retours à leurs adversaires. Les Alouettes ne pourront avoir une fiche gagnante sans gagner la bataille du positionnement. Il est donc primordial que les unités spéciales fassent le boulot en arrêtant rapidement les retourneurs adverses et en permettant à Logan de faire des bons gains. Le côté positif de cette unité est que Bede a eu une bonne soirée en général. S'il a raté son premier placement et un dégagement qui a permis un placement des visiteurs, il a par ailleurs très bien botté et surtout, il a bien rebondi après ses difficultés. Ceci veut dire que Bede demeure solide entre les oreilles malgré ces aléas, ce qui détonne avec son début de saison 2016. Il a réussi des dégagements parfaitement placés et tous ses autres bottés pour des points après son placement raté.

Les Alouettes rencontrent les Eskimos aujourd'hui et ce sera l'occasion pour eux de progresser. Leur tertiaire est malheureusement passablement amochée et il est très peu probable qu'ils reviennent d'Edmonton avec une victoire. Ce qui comptera, c'est la façon dont ils vont disputer cette partie. Si les Alouettes rivalisent avec cette bonne équipe, on pourra entretenir l'espoir de les voir progresser au cours de la saison et demeurer dans la course pour les éliminatoires jusqu'à la fin. Si les Alouettes se font massacrer, ce sera l'occasion pour mieux identifier ce qui ne fonctionne pas. Si les Alouettes gagnent, il faudra commencer à croire que cette équipe modifiée en profondeur peut nous donner des résultats intéressants. Une victoire même serrée contre les Eskimos sur leur terrain serait beaucoup plus significatif que le massacre des Timinous par les Argos. La saison est jeune et on peut toujours rêver...
Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
LeStaf
Joueur Etoiles - All-Star
 
Posts: 1027
Joined: 30 Aug 2010 15:15

Advertisement

Re: Un premier match révélateur

Postby Trestman@Godsright » 17 Jul 2017 09:02

Hey Lestaf revient donc sur RDS...ton opinion manque là bas.
Either we heal as a team or we will die as individual
User avatar
Trestman@Godsright
Veteran
 
Posts: 2631
Joined: 14 Dec 2006 16:04
Location: There no party like a Montreal party...

Re: Un premier match révélateur

Postby Trestman@Godsright » 17 Jul 2017 09:05

C'est Bucky O'Hare sur RDS en passant..j'ai du changer mon alias quand Trestman est parti!
Either we heal as a team or we will die as individual
User avatar
Trestman@Godsright
Veteran
 
Posts: 2631
Joined: 14 Dec 2006 16:04
Location: There no party like a Montreal party...


Return to Alouettes Forum

Who is online

Registered users: Google [Bot]

`
cron