• Advertisement

Avant-goût de la saison 2017

Forum de discussion des Alouettes. Alouettes discussion forum.

Avant-goût de la saison 2017

Postby LeStaf » 13 Jun 2017 11:24

Les Alouettes se mesureront aux champions de la Coupe Grey ce jeudi et les attentes sont malgré tout élevées chez leurs supporteurs. La nouvelle direction de l'équipe a été hyperactive durant l'entre-saisons, cumulant les grosses signatures (Durant, Jackson, Simmons, Phillips, Olafyoye, Westerman) et les départs crève-coeur (Brouillette, Woods, Venable, Green, Perrett, Cash), tant et si bien que l'équipe actuelle nous est pratiquement présentée comme une nouvelle équipe. Les espoirs se sont donc élevés et la marge de manœuvre de la nouvelle administration est pratiquement nulle. Les Alouettes doivent être une équipe gagnante cette saison.

La prochaine partie demeure un exercice d'évaluation et de mise au point, mais elle a plus d'importance que la dernière. Les Alouettes doivent montrer qu'ils sont sur la bonne voie sur le plan offensif et qu'ils n'ont pas concédé en qualité sur le plan défensif. C'est la confirmation qu'attendent les partisans de leur équipe ce jeudi.

Les points névralgiques à surveiller sont ceux-ci, à mon humble avis.

1. La ligne offensive

Les succès de l'attaque reposent certainement entre les mains du quart-arrière, mais ses chances de performer sont très minces si la ligne offensive ne fait pas son travail de protection et de blocage pour le jeu au sol. C'était le plus gros problème de l'attaque des Alouettes en 2017 et c'est pour cette raison que les services des bloqueurs Jovan Olafyoye et Brian Simmons ont été acquis. Le retour de Luc Brodeur-Jourdain comme centre devrait faciliter la vie de l'ensemble de la ligne puisqu'il est plus à l'aise pour distribuer les affectations de chacun. C'est sa position naturelle et cette différence a paru l'an dernier. Il sera intéressant de suivre le travail des gardes Philip Blake et Kristian Matte. Si Blake est passablement assuré de sa présence au sein de l'alignement partant, Matte pourrait avoir à laisser sa place à l'occasion. Nous verrons qui de Gagnon, Ruby, Jamieson ou Vonk prendra part aux hostilités.

On attend beaucoup de progrès de cette unité et elle est la clé entre une saison d'espoir ou une saison de désenchantement.

2. Quarts-arrières

Les Alouettes ont embauché Darian Durant pour être aux commandes de l'attaque. Sans être un coup extraordinaire (on se rappelle de Kevin Glenn en 2016), la venue de Durant va apporter une certaine crédibilité à l'attaque des Alouettes, du moins, l'espoir d'être prise au sérieux. Durant connaît le système de Jacques Chapdelaine, aussi la période d'ajustement devrait être limitée. Sans être un grand quart-arrière, Durant a toujours été un bon quart-arrière. Devant souvent travailler avec des équipes moins nanties que ses adversaires, il a su mener plusieurs de ses équipes à certains succès.

Les défauts de Durant sont connus. Il doit diriger une attaque bien équilibrée pour avoir du succès. Lorsque l'attaque repose trop sur le jeu aérien, Durant se met de la pression additionnelle et se met à commettre des erreurs. Durant peut faire les jeux depuis la pochette, mais il est bon de le faire bouger pour faire hésiter les défensives adverses. Lorsque son point de lancée varie, Durant a plus de succès. Pour être efficace, il ne doit pas être mis en situation où il sent qu'il doit forcer le jeu.

Mais la prochaine partie est surtout cruciale pour les autres quarts-arrières. La semaine dernière, c'est surtout Matthew Shiltz qui s'est illustré. Ce jeune impressionne depuis le tout début du camp d'entrainement et va probablement brouiller les cartes pour la sélection finale. La plupart des observateurs s'attendaient à ce qu'il entreprenne la saison sur la liste des blessés, mais son jeu va peut-être forcer l'équipe à revoir sa position. Vernon Adams a un sérieux compétiteur dans les pattes et ses lacunes ne feront que s'amplifier si le nouveau venu continue de progresser comme il le fait. Jacory Harris joue gros lui aussi. Il se promène dans la LCF depuis 2013 et n'a jamais réussi à s'établir où que ce soit. S'il était considéré comme un très bon passeur dans la NCAA, il n'a jamais réussi à se faire valoir chez les pros. Harris doit se tailler un poste s'il veut espérer accéder au niveau suivant un jour. Si Shiltz devait gagner un poste, c'est sans doute lui qui écoperait. Ses performances lors du prochain match seront donc cruciales, s'il est sur le terrain. Or, Chapdelaine a dit que 3 quarts-arrières joueraient, dont Durant. Il y aura un laissé pour compte et si Shiltz est sur le terrain jeudi, il y a fort à parier que celui qui écopera jeudi ne sera pas de la formation partante.

3. Les receveurs

Les Alouettes devront se débrouiller sans les services du dernier de leurs receveurs qui avait gagné la Coupe Grey en 2010. S. J. Green captera désormais les offrandes de Ricky Ray, et de Drew Willy lorsque Ray se blessera. Avec les départs de Carter, Stafford et Green, le visage de cette unité sera passablement différent. Nik Lewis était dans une forme resplendissante à l'ouverture du camp d'entraînement, ce qui laisse présager une autre saison d'efficacité en ce qui le concerne. Pour pallier le départ de Green, les Alouettes ont mis Ernest Jackson sous contrat. Celui-là, je le voulais avec les Alouettes depuis 2013. Jackson va être un gros morceau de l'attaque aérienne des Alouettes, à n'en pas douter. Samuel Giguère s'est blessé cette semaine et ça va laisser la chance à d'autres joueurs de se faire valoir pour le poste de receveur canadien. La lutte est chaude entre Devon Bailey, Malcolm Carter, Alex Charette, George Johnson, Seydou Jr Haïdara et Alex Morrison. Selon les échos du camp d'entraînement, Johnson, Haïdara et Morrison se sont illustrés avec une certaine régularité. Les postes de Bailey et Charette seraient plus chambranlants. Le match de jeudi devra faire le tri entre ces candidats.

D'autre part, il y a aussi le poste de 5ième receveur qui comporte sa part d'intérêt. Si Cunningham et Underwood ont un ascendant sur ce dernier (ils connaîssent apparemment un excellent camp), de nouveaux visages ont attiré l'attention. Danny Anthrop est sans doute celui parmi les nouveaux américains qui s'est le plus fait remarquer, mais Deandre Reaves a montré qu'il pouvait faire plus que retourner des bottés. Il a d'excellentes mains et est très rapide. Les Alouettes n'ont pas beaucoup de receveurs qui peuvent miser sur cette rapidité et ceci pourrait jouer en faveur de Reaves, que ce soit sur l'équipe de pratique ou dans l'alignement. T. J. Graham a aussi eu sa part de succès au cours du camp d'entraînement et figure toujours parmi les candidats potentiels. Il y a donc une autre lutte à finir pour ce poste et ce sera à surveiller.

4. Maraudeur

Les Alouettes avaient embauché Ryan Phillips pour combler ce poste, mais à l'ouverture du camp d'entraînement, il n'y figurait pas. C'était Chris Ackie, Dominique Termansen, Dondre Wright et Daryl Townsend qui occupaient cette position. Depuis, Phillips s'est blessé, aussi le poste est manifestement ouvert pour le début de la saison. D'entrée de jeu, il est improbable que Townsend y soit le partant. De toutes ses années avec les Alouettes, il n'a jamais été partant à ce poste malgré les blessures à Brouillette. Dondre Wright a impressionné pour une recrue. Billy Parker m'en parlait avec un sourire qui traduisait sa surprise. Cela dit, Ackie et Termansen ont tous deux un peu d'expérience de jeu. Termansen a bien fait comme demi offensif l'an dernier et Ackie doit trouver sa niche entre la secondaire et la tertiaire. Comme la présence de Plésius et Boulay créent un relatif embouteillage chez les secondeurs, sa meilleure opportunité demeure de pouvoir se convertir en maraudeur. Les Alouettes comptaient faire jouer 2 joueurs canadiens à la ligne défensive, plan qui est tombé à l'eau à l'ouverture du camp d'entraînement. Il y a donc une opportunité pour un joueur canadien à cette position.

5. Secondeurs

Les Alouettes ont laissé aller Winston Venable et Bear Woods, ce qui laisse un grand vide au sein de cette unité. Si Plésius et Boulay ont une chance de rivaliser pour le poste laissé vacant, Kavis Reed a affirmé qu'Anthony Sarao serait en mesure de s'affranchir de cette tâche. Sarao a donc de très gros souliers à chausser et il devra être excellent pour atténuer le scepticisme des partisans. Il en va de même pour tous ceux qui prétendent pouvoir y performer.

6. Ligne défensive

Les Alouettes pensaient pouvoir confier 2 postes à des joueurs canadiens sur la ligne défensive, et le recrutement de Fabion Foote allait dans ce sens. Il faut croire que l'idée a été abandonnée assez tôt puisque Micheal Klassen et Don Oramisionwu ont été libérés avant l'ouverture du camp d'entraînement. C'est donc un tandem composé principalement de Jabar Westerman et Keith Shologan qui va assurer le contingent canadien de la ligne défensive. Reste l'autre poste de plaqueur pour lequel Ray Drew semble avoir une longueur d'avance. La venue récente de Ventral Awoleke laisse penser que les jeux ne sont pas encore faits pour ce poste et nous verrons qui en assumera la responsabilité ce jeudi. Il a fort à parier que le match sera déterminant sur la suite des choses, mais je ne vois pas les Alouettes se débarrasser de Drew cette saison. On semble compter sur lui pour faire oublier Alan-Michael Cash, ce qui n'est pas une mince tâche.
Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
LeStaf
Joueur Etoiles - All-Star
 
Posts: 1026
Joined: 30 Aug 2010 15:15

Advertisement

Return to Alouettes Forum

Who is online

Registered users: Baidu [Spider], Google [Bot]

`
cron